Bonjour vous, comment allez-vous ? L’année 2017 a démarré sur les chapeaux de roue, je ne sais pas pour vous mais de mon côté c’est un tourbillon de projets, de nouveautés et d’expériences. J’ai commencé cette nouvelle année pleine d’espoir et de gratitude, j’ai appliqué la loi de l’attraction, envoyé mes demandes à l’univers et j’ai été émerveillée de voir tout ce qu’il se passe quand notre coeur est ouvert.

Mais voilà, après la légèreté et l’insouciance, je pense que la vie veut me faire comprendre que je ne peux pas virevolter en rêvant et méditant toute la journée. Il faut travailler l’ancrage, l’abondance et la reconnaissance et ce n’est pas toujours facile. C’est bien beau de voir des thérapeutes, de passer la journée à tirer mes tarots et de discuter avec plein de gens – qui me font avancer et que j’aide à avancer – mais je pense que le moment est venu de remettre la tête dedans comme on dit et d’avancer.

Les cours en naturopathie avancent, je tente d’emmagasiner toutes les informations, de me concentrer, même si ce n’est pas toujours facile. Et en moi cette envie d’aider tout de suite maintenant, d’avancer sur mon chemin de thérapeute qui m’appelle chaque jour.

Les envies et idées ne manquent pas : écrire un livre (j’ai commencé mais ce n’est pas simple de tenir la longueur), proposer des séances de coaching holistique (développement personnel, numérologie, astrologie, naturopathie), créer des ateliers, organiser des méditations… Ça vous tenterait tout ça ? Mon cerveau bouillonne et mon ego a certainement un peu peur. De ne pas être à la hauteur, de ne pas savoir donner les réponses adaptées, d’être crédible.

La meilleure chose que j’ai trouvé à faire, me donner des conseils comme je le fais à longueur de temps à mon entourage : « tu en es là aujourd’hui car l’univers essaie de te faire passer un message, c’est quand les finances sont au plus bas qu’on se bouge pour réaliser des choses, il essaie de te faire comprendre que l’altruisme est différent de l’accompagnement, que tout travail mérite reconnaissance et qu’après avoir utilisé tes émotions et tes blessures comme moteur, il est temps d’utiliser ta force et ton courage pour grandir et faire grandir les autres avec toi. »

Je vous remercie une fois de plus de m’accompagner chaque jour sur ces merveilleuses montagnes russes que sont la vie, de partager avec moi vos doutes, vos questions, car c’est en montrant nos faiblesses aux autres que l’on comprend que nous vivons tous les mêmes épreuves, et que l’on se fait avancer main dans la main tous ensemble 🙂

Allez hop on s’accroche, mars n’en sera que plus beau !  ]]>